Après nous avoir permis de nous reconnecter avec Tyrell, cette saison 3 de Mr. Robot revient là où l’épisode 2 s’était arrêté pour continuer à faire progresser son intrigue.

On peut d’ailleurs noter que l’histoire n’a jamais été aussi peu diluée. Il est question de passer à la vitesse supérieure au point que l’on sait que quelque chose de gros va se produire, non pas parce que l’on connait les ficelles du show, mais bien parce que tous les personnages n’arrêtent pas de le dire.

Il apparait évident à ce stade que Sam Esmail prépare en effet un twist, mais il a décidé de ne pas chercher à le camoufler. Enfin, il ne serait pas surprenant que l’annonce de la mise en œuvre de la phase 2 cache le twist et que le teasing évident est en réalité un gros nuage de fumée.

Cela dit, Mr. Robot adopte à présent une forme qui fait que l’on n’est pas réellement tenté de théoriser excessivement sur ce qui pourrait ou non se produire. En n’étant pas encouragé à s’adonner à ce type de réflexion, s’immerger dans ce qui se passe est bien plus aisé.

Nous revoilà donc chez Darlene. Cette dernière reprend rapidement le contrôle de la situation et commence à mettre en place avec Elliott une stratégie pour stopper Tyrell et les autres. Cela nous ramènera étrangement dans l’appartement de Shayla.

Sam Esmail n’arrête pas de nous renvoyer avec des éléments de la saison 1 d’une manière qui semble encourager Elliott à reconnecter avec ce qu’il était. D’ailleurs, le voir avec Darlene met en avant une facette souvent cachée de sa personnalité. Le frère et la sœur travaillent ensemble depuis les débuts, mais cet épisode nous les montre sous un angle presque inédit. Ils partagent une connexion émotionnelle qui aurait clairement dû être exposée plus tôt dans la série.

Dans ce sens, cette saison 3 de Mr. Robot utilise Darlene de façon intéressante et l’on pourrait espérer en dire autant en ce qui concerne Angela, mais ce n’est pas le cas. Elle est réduite à être un rouage dans la machine, jouant un rôle d’intermédiaire entre Mr. Robot et le reste du monde, mais elle n’existe plus vraiment par elle-même. Elle est devenue une quantité négligeable à ce point.

Il est presque impossible de ne pas en dire autant de Tyrell. Même si on lui a offert un épisode entier pour qu’il puisse réclamer sa place dans la série, le personnage apparait en bout de course et non revigoré. À l’opposé, il est difficile de ne pas vouloir plus de scènes avec Irving. Bobby Cannavale injecte une dose discrète, mais déjà indispensable, d’humour qui manquait quelque peu à la série.

En tout cas, Mr. Robot avance dans cette troisième saison à grands pas vers des changements significatifs. La phase 2, qu’elle aboutisse ou non, va indéniablement changer la donne et cet épisode 4 s’assure de nous le faire savoir sans réserve.